• Séminaire/Journée d'études,

Séminaire LAPPS : Proposition d'une analyse de la radicalisation domestique : le modèle de la double menace

Publié le 5 mars 2018 Mis à jour le 5 mars 2018

L’équipe "Psychologie Sociale des Comportements et Cognitions" du LAPPS recevra le lundi 12 mars 2018 Monsieur Thomas Arciszewski de l'Université Aix-Marseille.

Date(s)

le 12 mars 2018

14h
Lieu(x)
Bâtiment C (Bianka et René Zazzo)
Salle C102A
 Résumé :
Les travaux internationaux portant sur le terrorisme et sur le terrorisme jihadiste en particulier se sont axés ces dernières années sur l’identité sociale, la recherche de but, et les rapports intergroupes.
Dans ce cadre et pour mieux comprendre le phénomène de radicalisation domestique, nous proposons un modèle de la double menace dans lequel les groupes en présence, par un contexte dissymétrique et des processus symétriques, fabriquent un cercle vicieux potentialisant le recourt à des idéologiques extrêmes et éventuellement violentes.
Les groupes en présence, français et français musulmans, se sentent tour à tour menacés par l’autre groupe de telle sorte que les positions se radicalisent, favorisant ainsi l’émergence du vote extrême et le recours à la violence.
Le présent exposé explorera plusieurs étapes du modèle en partant d’une analyse en cross-corrélation de Google trends sur des valeurs égalitaires après l’attentat de Charlie-Hebdo, jusqu’à l’analyse des conséquences de la perception de l’anomie comme indicateur de valeur identitaire dans une population maghrébine, en passant par l’analyse de la distorsion d’une valeur particulièrement discutée après les attentats, la laïcité, et des conséquences de cette distorsion. L’ensemble contribue à affiner notre vision d’un processus complexe de la radicalisation domestique et interroge notre capacité à déradicaliser dans un contexte sociétal multifactoriel.
 

Mis à jour le 05 mars 2018