• Soutenance de thèse,

ED 139 - Soutenance de Mme Linda CIPPELLETTI DHONDT

Publié le 16 novembre 2018 Mis à jour le 27 novembre 2018

"Comportement de déviance et de citoyenneté organisationnelle : déterminants et effets en milieux organisationnels"

Date(s)

le 30 novembre 2018

14h00
Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
Salle René REMOND (B015)
Sous la direction de Madame Anne-Marie VONTHRON, Professeur des universités.

Unité de recherche : LAPPS (EA4386)

Membres du jury
  • Mme Sabine POHL, Professeur des universités, Université Libre de Bruxelles, rapporteur du jury.
  • M. Philippe SARNIN, Professeur, Université Lyon 2 Lumière, rapporteur du jury.
  • Mme Adalgisa BATTISTELLI, Professeur, Université de Bordeaux, membre du jury.
  • M. Bernard GANGLOFF, Professeur des universités, Université Rouen Haute Normandie, membre du jury.
  • Mme Anne-Marie VONTHRON, Professeur des universités, Université Paris Nanterre, Directrice de thèse.
Résumé :

Cette recherche visait à mieux appréhender la déviance constructive selon Galperin (2003). Ce construit se chevauchant avec d’autres comportements hors prescrit en milieux
organisationnels, comportements de citoyenneté organisationnelle (CCO, Organ, 1988) et de déviance destructive (Robinson & Bennett, 1995), nous avons choisi de les étudier également.

Nous avons d'abord examiné la littérature relative à ces comportements. Puis, nous avons étudié différents déterminants attitudinaux et de perception de situation de travail pouvant leur être associés, ainsi que leurs éventuelles relations avec l’épuisement professionnel. Rappelant différents modèles de stress, nous nous sommes intéressés à la Théorie de la Conservation des Ressources (Hobfoll, 1988), dans sa proposition de lecture salutogénique de la santé au travail. Notre revue de littérature s’est achevée par l’étude de la valorisation perçue des CCO et de la déviance constructive.
Notre étude 1 (151 salariés en poste en relation avec du public) explore la façon dont exigences (tensions de rôles perçues), ressources (sentiment d’efficacité personnelle, autonomie dans le travail perçue) et implications professionnelles (organisationnelle affective et dans le métier) déterminent les comportements de citoyenneté organisationnelle orientée vers les individus et de déviance (destructive et constructive), et dont ces comportements déterminent, à leur tour, l’apparition d’un épuisement professionnel.
Les études 2 et 3 interrogent la perception de l’incidence de CCO et de déviance constructive sur l’évaluation produite en provenance des supérieurs hiérarchiques (étude 2, 194 salariés) et des collègues de travail (étude 3, 168 salariés) et l’effet du mode de direction organisationnel sur celle-ci. Les résultats de ces études quantitatives sont discutés, limites et perspectives présentées par chapitre.
Une discussion générale propose, pour finir, d’en dégager les enseignements clés.

Mots clés :
Déviance Constructive, Comportements de citoyenneté organisationnelle, déviance au travail, exigences / ressources, épuisement professionnel, évaluation

Mis à jour le 27 novembre 2018